Covid-19 : projets en cours

  • Global Drug Survey

    Edition spéciale sur le Covid-19

    global drug survey covid19

    Aujourd'hui, nous vous invitons à participer à l'édition spéciale de la Global Drug Survey (GDS) sur le Covid-19. La GDS est l'une d'est plus grande enquête sur les drogues qui regroupe chaque année 130 000 participants dans plus de 20 pays dont la France. La participation à cette enquête vous prendra 10 à 15 minutes dans le cas où vous avez consommé de l'alcool récemment, et un peu plus de temps si vous avez consommé d'autres drogues. Les questions porteront sur la manière dont le COVID-19 a impacté votre situation de vie, vos relations interpersonnelles, et votre santé mentale. Nous vous demanderons si votre consommation d'alcool et d'autres drogues a évolué depuis le Covid-19, ainsi que sur les évolutions des marchés de la drogue et de l'accès aux services dans votre pays. Enfin, nous vous proposerons de rejoindre une cohorte du GDS en répondant à un questionnaire tous les 30 jours pour rester à jour des évolutions de votre consommation dans cette situation si particulière que nous vivons actuellement. Vous pouvez participer à l'enquête jusqu'à la mi juin, après il sera trop tard ! L'enquête est menée par une équipe internationale, sous la direction du Pr Adam Winstock et la référente de l'enquête en France est Marie Jauffret-Roustide, sociologue à l'Inserm-Cermes3.

    https://www.globaldrugsurvey.world/s3/COVID19-LANGUAGE-SELECTION

  • Covidout.fr

    Outil en ligne gratuit pour aider à préserver notre santé mentale et développer nos capacités d’adaptation face à la crise engendrée par le Covid-19, conçu par des soignants et des chercheurs

    Dans le contexte du Covid-19 qui bouscule nos vies, nos habitudes, nos relations sociales et notre santé y compris mentale, il ne suffit pas de communiquer : il faut aider les citoyens.nes à y faire face. Une équipe de professionnels de la santé, de chercheurs et d’experts ont ainsi développé Covidout.fr qui fournit des ressources concrètes et personnalisées pour aider à maintenir un équilibre de vie dans la situation exceptionnelle que nous vivons, et ses évolutions à venir.

    L’objectif de Covidout.fr est d'aider les personnes en souffrance psychique passagère ou chronique à trouver des stratégies d’adaptation à moyen et long terme pour mieux vivre la crise dans ses différentes dimensions, sanitaire, psychologique, sociale et économique, dans un contexte de grande incertitude.

    Covidout.fr propose des outils pour évaluer au quotidien son humeur et explorer différentes sphères (sommeil, nutrition, émotions…) et visualiser leurs évolutions au moyen de graphiques. L’objectif est de mieux comprendre et mieux gérer ses rythmes et ses comportements.

    Selon les besoins des utilisateurs, des vidéos et des conseils concrets sont présentés autour de thèmes clés : sommeil, nutrition, respiration, sexualité, gestion du stress et des conflits, psychologie, ergothérapie, gestes sanitaires, psychiatrie, etc. Des programmes d’entrainement sont aussi proposés : activité sportive, méditation, art-thérapie.

    Covidout.fr est aussi un espace participatif qui s’enrichira au fur et à mesure que l’actualité évolueDe nouveaux domaines d’expertise et outils pédagogiques seront proposés pour répondre précisément à de nouvelles problématiques survenant lors des différentes évolutions de la crise.

    C’est aussi l’opportunité à ceux qui le souhaitent de contribuer à la recherche en participant à des études visant à mieux comprendre les mécanismes d’adaptation à la crise.

    Covidout.fr est le fruit de la coopération entre des chercheurs issus de laboratoires du CNRS et de l'Inserm, de l’Université Paris Est Créteil, et de l’Université de Genève. Il a bénéficié de la contribution bénévole d’un grand nombre d’experts issus des milieux académiques français et helvétiques, et du secteur privé et associatif. Le projet a bénéficié du soutien de deux fondations privées genevoises (Fondation Fondamental Suisse et Fondation Campus Biotech), et du Congrès Français de Psychiatrie.

    Il a été développé en étroit partenariat avec l’Institut Adaptation et son directeur Christian Clot. Covidout.fr s’articule ainsi au projet Covadapt, une étude observationnelle longitudinale et deconception de solutions d’adaptation pour la population générale (>https://adaptationinstitute.com/2020/03/23/covadapt-etude/), là où Covidout.fr se centre sur la dimension interventionnelle. Les deux projets partagent un noyau commun de chercheurs.

    covidout

    https://www.covidout.fr/

    Coordination, conception, réalisation :

    • Luc Mallet, professeur de psychiatrie, Université Paris-Est Créteil, CHU Henri Mondor ; Institut du Cerveau (ICM) ; Institut de Santé Globale & Département de Santé Mentale et Psychiatrie, Université de Genève. luc.mallet(at)inserm.fr
    • Margot Morgiève, chercheuse en sciences sociales, Cermes3, CHU de Montpellier, ICM. margot.morgieve(at)cnrs.fr
    • Swann Pichon, professeur de santé digitale, Haute Ecole de Santé & Université de Genève. swann.pichon(at)unige.ch
    • Karim N’Diaye, ingénieur de recherche au CNRS, plateforme PRISME, Institut du Cerveau - ICM. karim.ndiaye(at)icm-institute.org
    • Xavier Briffault, chercheur en sciences sociales au CNRS, Cermes3. xavier.briffault(at)cnrs.fr
  • Migrations chinoises de France face au Covid-19 : émergence de nouvelles formes de solidarité en temps de crise (MigraChiCovid)

    Projet ANR (2020-2021)
    Coordinatrice : Simeng Wang, Cermes3

    Le Projet de recherche MigraChiCovid (Migrations chinoises de France face au Covid-19) bénéficie du financement de l’Agence Nationale de la Recherche (France, ANR-20-COVI-0046-01).

    Il vise à analyser les représentations, perceptions, attitudes et comportements relatifs au Covid-19 à travers le prisme des migrations chinoises en France.  D’une part, des personnes d'origine chinoise – notamment experts médicaux, journalistes, dirigeants associatifs et chercheurs – sont, dès janvier 2020, activement impliqués dans l’organisation du soin, les partage et circulation d’information, la vulgarisation des savoirs experts et l’aide humanitaire en matériels sanitaires ; alors que d’autre part, des individus issus de ces migrations font l’expérience de discriminations et racisme anti-asiatique liés au Covid-19, apparu dans leur pays d’origine. Coexistent ainsi deux réalités sociales, décalées : d’un côté, les dynamiques de solidarité nationales et transnationales luttant contre le Covid-19 auxquelles participent des Chinois de France ; et de l’autre, les actes discriminatoires à leur égard et par la suite, les luttes contre ces discriminations et contre le racisme. C’est sur les tensions entre ces deux réalités sociales que se fonde ce projet, qui se décline en trois volets de travail :

    (1) études des pratiques professionnelles et des rôles de professionnels de santé et de chercheurs en médecine et en biologie d’origine chinoise en France face au Covid-19 (Volet MEDIC) ;

    (2) analyses des vécus de discrimination et de racisme anti-asiatique liés au Covid-19 et des luttes contre ces traitements différenciés (Volet DISCRI) ;

    (3) études de la mutation des rapports au pays d’origine chez des migrants chinois et leurs descendants, et de leurs responsabilités citoyennes transnationales dans les luttes contre le Covid-19 (Volet TRANSNA).

    S’appuyant sur des enquêtes qualitatives et quantitatives (entretiens, observations participantes, ethnographies en ligne et hors ligne, questionnaire), ce projet permettra de questionner l’émergence de nouvelles formes de solidarité aux échelles nationale et transnationale, auxquelles contribuent les migrants et leurs descendants, en temps de crise sanitaire mondiale.

    Site web du projet

  • Étude des impacts et adaptation face à la crise du Covid-19 (Covadapt)

    Coordinateur pour le Cermes 3 : Xavier Briffault

    La crise mondiale due au coronavirus Covid-19 de 2020 est exceptionnelle dans l’histoire mondiale de par son ampleur et son impact. Cette crise, nous devons la dépasser, mais nous devons aussi comprendre comment aider au mieux les humains qui la vivent, à toutes les échelles. Nous devons comprendre les impacts sociaux, de santé mentale et de gestion de la crise que génère un tel évènement. Comment trouvons-nous les ressources ou au contraire quels sont les signes de la détresse mentale qu’elle peut provoquer ? Comment aider concrètement, au quotidien, les plus fragiles en comprenant mieux les alertes préventives ? Comment évoluent et se développent nos capacités d’adaptation au fil du temps. Mais aussi comment cela va nous servir pour faire évoluer nos outils en cas de survenance de nouvelles crises et adapter nos changements de paradigmes nécessaires pour réduire autant que possible leur survenance.

    C’est le but de l’étude Covadapt que Human Adaptation Institute, en collaboration avec des chercheuses et chercheurs issus de plusieurs laboratoires et universités dont Cermes3, ICM, Univ. Grenoble Alpes – Univ. Savoie Mont Blanc, Université Paris 2 Panthéon-Assas (Largepa), a décidé de lancer immédiatement, au travers de questionnaires en ligne, conçus avec des spécialistes de plusieurs domaines complémentaires. Votre aide, en acceptant de participer à cette étude, nous sera précieuse.

    https://adaptation-institute.com/2020/03/23/covadapt-etude/

  • Santé, travail, genre et inégalités dans l'épidémie française de SARS-CoV-2 (Santrages)

    Projet ANR (2020-2021)
    Coordinatrice : Maryline Specht, Cermes3

    Les crises rétro-éclairent les sociétés en les mettant à l’épreuve du danger. Elles font loupe sur leur organisation qui reste ordinairement invisible. Elles amplifient les conséquences de leur fonctionnement qu’elles soient providentielles ou délétères. Elles soumettent les sociétés à une épreuve de vérité.

    La crise sociétale liée à la Pandémie de Covid-19 traverse le territoire français. L’épidémie fait crise en ce qu’elle déstructure le fonctionnement de la société en laissant à sa traîne son lot de dommages, en ce qu’elle met sous tension ses activités et engage sa pérennité. Parce qu’elle se démultiplie sur l’ensemble des continents et des pays et suscite des réactions institutionnelles et sociales différentes, cette crise montre la rétroaction serrée entre un événement potentiellement catastrophique et différentes réactions sociétales. Elle rend visible la co-dépendance entre dérive catastrophique et, décisions et actions des états ou comportements des populations face au danger.

    Le projet Santrages a été déposé à l’ANR le 23 mars 2020 par le Cermes3 qui a placé les crises comme porteur axiologique de ses recherches sur la santé.

    Ce projet est coordonné par Maryline Cannou Specht, psychologue et spécialiste de victimologie et gestion de crise. Il se saisit de l’éclairage de cette crise en France pour mettre en lumière, dans une perspective historique, les ferments d’inégalité de santé, de travail, de genre, d’origine ethnique et de conditions sociales, dans les décisions et les actions de gestion de crise, interrogeant par là même leur acceptabilité sociale. Ainsi Santrages cible l’orientation donnée par l’épidémiologie quant à l’incertitude et l’anticipation de la crise, la répartition du travail de décision et d’action dans la gestion de la crise, l’expérience différenciée des principales actions de gestion de crise par les populations, les enjeux, solutions et aveuglements institutionnels dans la construction des décisions et des actions de gestion de crise.


Copyright © 2022 Cermes3

Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société
UMR CNRS 8211 - Unité Inserm 988 - EHESS - Université de Paris
7, rue Guy Môquet - BP 8
94801 Villejuif Cedex

logo inserm   logo cnrs   logo universite paris   logo ehess