Skip to main content

Fatima Gauna

Doctorante en sociologie, EHESP

Ecole doctorale : 637 - Sciences de la vie et de la santé

Titre de la thèse : Hésitation vaccinale et effets indésirables des vaccins : une pharmacologie sociale informée par les sciences sociales

Sous la direction de Jocelyn Raude (EHESP) et Jeremy K Ward (Cermes3)

Compte-tenu du fait que plusieurs dizaines de millions de personnes ont reçu en France, et vont sans doute continuer de recevoir, des vaccins anti-Covid, il est important d’examiner le vécu des effets indésirables attribués à ces produits pharmaceutiques. Deux constats retiennent particulièrement l’attention. Le premier est le constat d’une sous-notification récurrente des effets indésirables. Le second est le constat d’une variabilité d'interprétation et la compréhension de la notion d’effet indésirable par les individus et les professionnels de santé.

L’expérience des médicaments et des vaccins peuvent être liées à des facteurs psychophysiologiques et contextuels. Ainsi, une proportion importante de ces effets indésirables ressentis par les personnes vaccinées sont probablement des effets « nocebo », c’est-à-dire qu’ils ne résultent pas de l’action pharmacologique du vaccin.

Cette thèse a pour principal objectif d’étudier les relations entre l'expérience des effets indésirables et l’hésitation vaccinale, à partir du cas de la vaccination contre la Covid-19. Elle propose notamment d’explorer les enjeux de qualifications des effets indésirables et le recours à la notion d’effet nocebo.


Copyright © 2024 Cermes3

Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société
UMR CNRS 8211 - Unité Inserm 988 - EHESS - Université Paris Cité
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Campus CNRS

7, rue Guy Môquet - BP 8
94801 Villejuif Cedex

Université Paris Cité

Campus Saint-Germain-des-Prés

Bâtiment Jacob (3ème étage)
45, rue des Saints-Pères
75270 Paris Cedex 06

logo inserm   logo cnrs logo universite parislogo ehess